Le story board marque des points

Le story board marque des points

Il est parfois difficile de visualiser un projet vidéo à partir d’un script. Surtout si les acteurs sont des personnages animés, spécialement créés pour la circonstance. Le story board se révèle alors un allié précieux. En quelques lignes, tous les avantages et bien plus du story board.  

On vous l’avait promis dans notre news sur le motion design, alors le voici : le story board. (Ah oui, on est comme ça chez Capsule 12, on tient nos promesses). Pour faire simple, disons que le story board est la version illustrée du script. Étape importante avant le lancement de la production, il permet de visualiser la future vidéo en quelques planches illustrées. Bien sûr, on peut construire un projet vidéo sans passer par la case « story board ». Mais ce serait un peu comme vouloir construire sa maison sans réaliser des plans d’architecte.

Le story board présente en effet quelques avantages non négligeables. Il permet entre autres :

  • de lister convenablement les différents éléments graphiques à prévoir,
  • de préparer les différents plans et cadrages à envisager,
  • de vérifier la cohérence de l’enchaînement des plans,
  • de visualiser une première ébauche de la future vidéo (pas de surprise à l’arrivée).

Un story board pour penser à tous les éléments de la vidéo

Un exemple d’utilisation du story board ? Une capsule en motion design que Capsule 12 a réalisé pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le story board a permis d’emblée de vérifier que tous les aspects de la thématique étaient bien abordés et que l’enchaînement des séquences était cohérent et compréhensible pour le public cible.

Le besoin de la Fédération Wallonie-Bruxelles : expliquer le passage au CE1D au terme du premier degré de l’enseignement secondaire. Avec la volonté de dédramatiser le processus permettant d’obtenir le certificat.

La solution : un concept graphique basé sur le trait crayonné qui évoque la BD car une partie du public cible est jeune.

Le truc en plus : les différents personnages ont leur trait de caractère et des caractéristiques propres afin d’être représentatifs des enfants et de leur quotidien.

L’animation en 2D relève le challenge d’expliquer de manière concise mais complète une législation assez complexe. Le story board a révélé ici toute son utilité.
D’abord parce qu’il a permis de vérifier la fidélité au script établi en étroite collaboration avec des représentants de la Fédération. S’agissant de matière légale à simplifier dans une histoire de deux minutes, cette fidélité était un impératif. Ensuite, parce qu’il a permis de visualiser les futurs personnages de la vidéo. Et donc de vérifier que la diversité du milieu scolaire était bien représentée. Deux éléments importants pour le client, qui a donc pu suivre la construction du projet pas à pas, en toute tranquillité d’esprit.

Cerise sur le gâteau, ou bon point supplémentaire si vous préférez, la trame sonore a été spécialement composée pour le film. Envie de voir le résultat ? C’est par ici et aussi ici.

Like & share
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin